Les Chaykh soufis sont des savants saints


Ibrahim Ad Douçouqiyy,
que Allah l'agrée

Egalement parmi eux se trouve le grand enseignant, le qoutoub al ghawth réputé, celui qui a porté l'étendard des hauts degrés, le guide de la caravane des gens de haut degré, celui qui marche dans la voie de vérité, mawlana le maître Ibrahim Al Houçayniyy Ad-Douçouqiyy, que Allah l'agrée.
Il est Ibrahim, fils de Abou l Majid, fils de Qouraych, fils de Mouhammad , fils de An-Naja, fils de ^Abdou l-Khaliq, fils de al Qacim, fils de Ja^far, fils de ^Abdou l-Khaliq, fils de Abou l-Qacim Az-Zakiyy, fils de ^Aliyy, fils de Mouhammad Al Jawad, fils de ^Aliyy Ar Rida, fils de Mouça al Kadhim, fils de Ja^far As-Sadiq, fils de Mouhammad al Baqir, fils de ^Aliyy Az Zahid, fils de Zaynou l ^Abidin, fils de Al Houçayn, fils de ^Aliyy Ibnou 'Abi Talib, que Allah l'agrée, le Qourachiyy, le Hachimiyy.
Il a pris la tariqah et a porté la khirqah de la part du chaykh Najmou d Din Mahmoud al 'Asfahaniyy, et il a été promu en compagnie du chaykh nour ad Din ^abdou s Samad an Nadhari et du chaykh 'Abou l-Haçan Ach Chadhiliyy, que Allah les agrée. Ensuite il s'est appliqué, il est devenu réputé, les hommes de son temps ont témoigné en faveur de sa grande sainteté et de son pôle éminent. Il était par ailleurs le dirigeant de la tariqah de son époque.
Ach-Cha^rani a dit : « Il est l'un des imams qui a eu des prodiges et qui inspirait le respect dans les cœurs. Les chaykh étaient unanimes à reconnaître son mérite, les gens se dirigeaient vers lui pour résoudre leurs soucis ».
Il est le chaykh complet, doté de grandes compréhensions scientifiques, de sciences infuses et des secrets du guide, il avait un haut degré dans le cœur des savants et des rois et il inspirait le respect dans les cœurs. Les gens de tous les horizons venaient à lui afin de le visiter et de rechercher ses bénédictions. Une fois il ordonna à un crocodile de recracher un enfant qu'il avait avalé, le crocodile est alors sorti puis l'a rejeté en présence des gens. Allah lui avait certes accordé des prodiges et a montré sur ses mains des choses étonnantes.
Il disait, que Allah préserve son secret : « celui qui n'a pas de compassion et de miséricorde envers les créatures de Allah, il ne s'élèvera pas dans les degrés des saints ». Il prenait l'engagement du disciple qui veut atteindre la sainteté en lui disant : « Ô Untel emprunte la voie de la pratique selon le Livre de Allah ta^ala, la Sounnah de son Prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, en accomplissant la prière, en donnant la zakat, en jeûnant le mois de Ramadan, en faisant le pèlerinage si tu en es capable et que tu suives tous les ordres de la Loi et les informations bénéfiques, que tu obéisses à Allah ^azza wa jall dans ta parole, tes actes et ta croyance, et que tu ne prêtes pas attention, mon enfant, aux parures du bas monde, à ses orgueils, ses tissus, ses habits pompeux, et ses parts obtenues, suis ton Prophète dans son comportement, si tu ne peux pas alors suis le comportement de ton chaykh, et si tu descends en deçà de cela tu iras à ta perte. Sache mon fils également que le repentir n'a pas lieu en écrivant dans des feuillets, ni par des paroles sans agir, mais le repentir c'est la décision ferme de délaisser les péchés alors veille mon fils à surveiller tes pas dans cette nuit obscure, ne sois pas de ceux qui n'œuvrent pas pour l'au delà et prétendent qu'ils font partie des gens soufis.
Il disait, que Allah glorifie son secret: «Si les gens émigraient véritablement en recherchant l'agrément de Allah, qu'ils s'engageaient sous Ses ordres, ils n'auraient pas besoin des chaykhs. Seulement ils viennent sur ce chemin avec des maladies, ils ont donc besoin de médecins ». De même il disait, que Dieu glorifie son secret: «La force du débutant c'est la faim, sa pluie sont les larmes, son commencement est le repentir, par contre celui qui mange, dort et parle de manière erronée, qui prend les facilités et prétend que celui qui fait cela n'est nullement blâmé alors rien n'émanera de lui, pas même le salut».