La croyance des soufis est la croyance
de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah


Le Chaykh Ahmad Ar-Rifa^iyy

Le Maître ^Abdou r-Rahim a interrogé le Maître honorable le Chaykh Ahmad Ar-Rifa^iyy, le Grand, il dit: "Les gens m'interrogent au sujet de ma croyance, qu'est ce que je leur dis?"
Le Maître Ahmad que Allah l'agrée lui a dit: "O ^Abdou r-Rahim, sache que tout hormis le Créateur est créé, la nuit, le jour, la lumière, l'obscurité, les sept cieux et ce qu'ils comportent comme étoiles, le soleil, la lune, la terre, ce qu'il y a sur terre comme montagnes, comme océans, comme arbres, les différentes sortes de plantes, les animaux, ceux d'entre eux qui sont nuisibles et ceux qui sont profitables, rien de cela n'a existé, si ce n'est par la création de Allah. Avant que Allah ne crée les choses, il n'y avait ni origine ni matière ni quoi que ce soit de cela, si ce n'est par la création de Allah.
De même, le Paradis et l'enfer, le Trône, Al-Koursiyy (le Piedestal), la Table préservée, le Qalam, les anges, les humains, les jinns, les chaytans, rien de tout cela n'a existé, si ce n'est par la création de Allah ta^ala.
Egalement les caractéristiques de ces choses, comme le mouvement et l'immobilisation, la réunion et la séparation, les goûts, les nourritures, les boissons, les odeurs, l'ignorance et la science, l'impuissance et la puissance, l'ouïe et la surdité, la vue et la cécité, la prononciation et le fait d'être muet, la santé et la maladie, la vie et la mort, tout cela fait partie des créatures de Allah ta^ala.
De même, les actes des esclaves et leurs acquis, comme les choses qui ont été ordonnées et interdites, promises et sujettes à menace, tout cela fait partie des créatures de Allah, Il a créé toutes choses. Allah ta^ala a dit:

﴿هَلْ مِنْ خَالِقٍ غَيْرُ اللهِ يَرْزُقُكُم﴾

{Hal min khaliqin ghayrou l-Lahi yarzouqoukoum} [Sourat Fatir/3]

Ce qui signifie: "Il y a t-il un créateur autre que Allah qui vous accorde la subsistance?!"
Il fait ce Qu'Il veut et Il légifère par ce Qu'Il veut, les actes d'obéissance et les désobéissances sont par la prédestination de Allah et Sa destinée. L'adoration qui Lui est vouée a lieu par Sa volonté et Son vouloir car certes l'obéissance est une prédestinée de Allah ta^ala conformément à ce qu'Il a prédestiné. De même les désobéissances et les péchés sont créés et prédestinés par Allah ta^ala par Sa destinée et Sa volonté. Cependant, ils ne sont pas par Son agrément ni par Son ordre. Ce que Allah veut qu'il existe, existera nécessairement, que ce soit une obéissance ou une désobéissance et ceci est le sens de notre parole:

ما شاء الله كان وما لم يشأ لم يكن

"Ma cha Allahou kan wa ma lam yacha' lam yakoun"

ce qui signifie: "ce que Allah veut est et ce que Allah ne veut pas n'est pas".
Ainsi, celui que Allah ta^ala guide, Il a créé en lui l'accomplissement du bien et celui qu'Il ne guide pas sera égaré, et tout cela est par la volonté de Allah tout comme Il a dit:

﴿الَّذِينَ ءامَنُواْ وَعَمِلُواْ الصَّالِحَاتِ طُوبَى لَهُمْ وَحُسْنُ مَآبٍ﴾

{Al ladhina 'amanou wa ^amilou s-salihati touba lahoum wa housnou ma'ab}

Ce qui signifie: "Ceux qui ont été croyants et ont accompli les bonnes œuvres, bonheur à eux et bonne vie dans l'au-delà"[Sourat Ar-Ra^d/29 ]
Allah accorde à l'esclave ce qu'Il le veut, qu'il y ait en cela une amélioration de l'état de l'esclave ou sa corruption. Ce n'est pas un devoir pour Dieu que d'accorder à l'esclave ce qui est le mieux pour lui.
Si Allah lui accorde un bien, c'est un bienfait et une grâce de Sa part, et s'Il en prive l'esclave c'est par équité de Sa part, ainsi à Lui sont les grâces et les louanges.
Allah ta^ala est de toute éternité, Son existence n'a pas de début, Il est éternel, il n'y a pas de fin à Son existence. Il est vivant sans âme, Il sait sans avoir de cœur ni réflexion, Il est Tout-Puissant sans organes, Il entend sans avoir d'oreille, Il voit sans rétine, Il parle non avec une langue. Allah ta^ala est avec Ses attributs de toute éternité sans début. Aucun de Ses attributs n'est entré en existence. Sa parole n'est pas des lettres ni des sons. Les lettres et la récitation du Qour'an sont des expressions de Sa parole et ils l'indiquent. Allah ta^ala n'est pas un corps. Il n'est pas une substance élémentaire (Jawhar) ni un attribut des corps (^Arad). Il n'est pas sur un endroit ni dans un endroit, mais Lui Qui est exempt de toute imperfection existe de toute éternité indépendamment du temps et de l'endroit.
Allah ta^ala n'est pas une image, et tout ce que tu imagines dans ta compréhension et tes illusions, Allah ta^ala en est le Créateur et lui a donné l'existence. Allah ta^ala n'a de ressemblance avec aucune de Ses créatures. Son Être ne ressemble pas aux êtres des créatures. Ses attributs n'ont pas de ressemblance avec les attributs des créatures, tout comme Allah ta^ala dit:

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَىْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ

{Layça kamithlihi chay' wa houwa s-Sami^ou l-Basir} [Sourat Ach-Choura/11]

Ce qui signifie: "Rien n'est tel que Lui et IL est Celui Qui entend et Qui voit"
Allah ta^ala est unique, Il n'est pas un corps, Il n'a pas de second, Il est Celui Dont toutes les créatures ont besoin et qui n'a besoin d'aucune de Ses creatures, Il n'a pas d'associé, ni de ressemblant, Tout puissant dans Sa création, Il n'a pas d'équivalent, ni de semblable, ni de ressemblant, Il n'a pas de début ni de fin, Il n'a pas d'enfant, ni de mère ni de père.
Il existe avant toute chose, Il ne s'anéanti pas, Il est Adh-Dhahir; toute chose dans l'univers est une preuve de Son existence et Il est Al-Batin; Celui Qui n'est pas atteint par les imaginations. Il sait toute chose et Il est sur toute chose Tout-Puissant. Il sait tout de Ses créatures depuis leur début jusqu'à leur fin. Toute créature est par Sa création. Il voit tout. Il est juste. Il n'est de dieu que Lui, Ar-Rahman Ar-Rahim.
Et saches que Mouhammad est Son esclave et Son Messager, Son élu, celui qu'Il agrée le plus parmi Ses créatures. Il l'a envoyé avec la bonne guidée, la Religion de vérité pour lui accorder la victoire sur toutes les autres religions, même si cela déplait aux associateurs.
Il est le Maître des Messagers et le dernier des prophètes.
Saches que Allah a envoyé avant lui des messagers, le premier d'entre eux est 'Adam et le dernier est Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam.
Tous sont venus avec la vérité, ont parlé avec véracité, ils ont transmis le message, ils ont été véridique en ce qu'ils ont transmis de la part de leurs Seigneur ^azza wa jall.
Tout ce qui leur a été révélé comme livres et feuillets est vérité.
Saches que le fait que Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est le dernier des Messagers et qu'il n'y a pas de Prophète après lui est vrai, que tous les messagers sont sur la vérité, que la descente de ^Iça ^alayhi s-salatou wa s-salam du ciel à la fin des temps est vrai, et que Al-Mi^raj l'ascension est une vérité. Allah a fait voyager le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, par l'âme et le corps, en une seule nuit de La Mecque jusqu'à Baytou l-Maqdis sur le dos de la monture nommée al-Bouraq.
Ensuite Allah lui a fait accomplir l'ascension aux cieux jusqu'aux endroits que Allah a voulu qu'il atteigne.
Et saches que les vertueux malgré leur haut degré et leur proximité de l'agrément de Allah ne sont exemptés d'aucune obligation et d'aucun devoir, parmi la prière, la Zakat, le pèlerinage, le jeûne, et autre que cela.
Celui qui prétend avoir atteint la sainteté et qu'il n'est plus chargé des obligations est certes un mécréant. En effet, les Prophètes n' ont pas été déchargé de cela, alors comment les saints en seraient-ils déchargés ?!
Saches que la foi augmente et diminue, que la foi et l'Islam ne font qu'un et que tout musulman est croyant.
Saches que le supplice de la tombe est une vérité, que Mounkar et Nakir sont une vérité et leur interrogatoire est une vérité, que larésurrection est une vérité ainsi que l'exposition des actes, que le rendement des comptes est une vérité, que le paradis et ses délices sont une vérité, que l'enfer et son châtiment est une vérité,
Saches que les gens du paradis verront leur Seigneur avec leurs propres yeux, sans qu'Il n'ait de ressemblance avec Ses créatures, sans qu' Il ne soit cerné de toute part, sans comment, sans que ce soit de face, ni dans un endroit -ils seront eux au paradis alors que Lui existe sans endroit- et ni dans une des six directions.
Saches que la lecture des livres des œuvres, c'est-à-dire dans l'au delà, est une vérité. Il sera donné au croyant le livre de ses actes dans sa main droite et le mécréant dans sa main gauche. Sache que la balance est une vérité ainsi que l'intercession du Prophète.
Saches que Abou Bakr, que Allah l'agrée, est le compagnon du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam et son successeur véritablement ; que le califat de ^Oumar Ibnou l-Khattab que Allah l'agrée après lui est une vérité, que lui succéda le calife ^Othman Ibnou ^Affan que Allah l'agrée est une vérité, qu'ensuite, il y a eu le califat de ^Aliyy Ibnou Abi Talib que Allah l'agrée. Tout cela est une vérité.
Notre Maître Ahmad Ar-Rifa^iyy a enfin dit: "Ceci est ainsi notre croyance et notre voie, celui qui la contredit et proclame autre que cela n'a pas d'argument en sa faveur et n'a nul soutien de la part de Allah ".
Fin de citation.
(Tiré du livre Al-Majaliçou r-Rifa^iyyah)