La commémoration du Mawlid
une bonne innovation


Le Mawlid est une bonne tradition et notre manifestation de notre joie et de notre bonheur en un pareil jour pour la naissance du Prophète et son envoi n'est pas une atteinte à notre amour pour lui du simple fait que cela correspond au jour de son décès comme le prétendent ceux qui interdisent le Mawlid

En effet, leur argument n'a nul fondement puisque chacun des jours de la semaine à travers les époques a probablement coïncidé avec un événement ou une catastrophe arrivée aux musulmans et les a chagrinés. Selon leurs propos, les musulmans ne fêteraient alors plus aucun mariage, aucun fête car cela aurait coïncidé avec le jour de la mort du Messager ou avec le jour où sa dent a été cassée, ou sa lèvre honorée blessée, tout comme cela est arrivé durant la bataille de 'Ouhoud. En résumé, ce que vous avez prétendu, aucune personne, ni la raison, ni les textes ne l'accepte. N'est ce pas que le Messager a dit:

"خَيْرُ يَوْمٍ طَلَعَتْ عَلَيْهِ الشَّمْسُ يَوْمُ الْجُمُعَةِ فِيهِ خُلِقَ ءادَمُ وفيهِ أُدْخِلَ الْجَنَّةَ وَفِيهِ أُخْرِجَ مِنْهَا"

«khayrou yawmin tala^at ^alayhi ch-chamsou yawmou l-joumou^ati fihi khouliqa 'Adamou wa fihi 'oudkhila l-jannata wa fihi 'oukhrija minha»

rapporté par Mouslim dans son «Sahih», ce qui signifie: «Le meilleur jour où le soleil s'est levé est celui du vendredi, en ce jour fut créé 'Adam, en ce jour il entra au paradis et en ce jour il en sorti».
Ainsi, le mérite que le Messager a reconnu pour le vendredi et celui que nous reconnaissons pour le jour de sa naissance, ne comportent pas une atteinte à notre amour envers 'Adam, bien que ce jour correspond à celui durant lequel il sortit du paradis. Egalement, lorsque nous glorifions le jour de ^Achoura' en raison de la parole du Prophète

"نَحْنُ أَوْلى بِمُوسَى مِنْكُم"

«Nahnou 'awla bi Mouça minkoum»

qui signifie: «Nous sommes prioritaires sur vous concernant Mouça», cela ne porte pas atteinte à notre amour pour le maître des jeunes hommes du paradis Al-Haçan 'Ibnou ^Aliyy que Allah les agrée lui et son père, malgré que cette date correspondait au jour dans lequel il fut assassiné. De même, la manifestation de notre joie le jour de la naissance du Prophète ne porte aucunement atteinte à notre amour pour lui, bien que son décès eut lieu en ce jour.