La commémoration du Mawlid
une bonne innovation


La preuve à partir du Qour'an honoré au sujet de la bonne innovation

Il s'agit la parole de Allah ta^ala,qui fait l'éloge des croyants de la communauté de ^Iça ^alayhi s-salam:

﴿وَجَعَلْنَا في قُلُوب الَّذِينَ ٱتَّبَعُوهُ رَأْفَةً وَرَحْمَةً وَرَهْبَانِيَّةً ٱبْتَدَعُوهَا مَا كَتَبْنَاها عَلَيْهِمْ إِلاَّ ٱبْتِغَاءَ رِضْوَانِ اللهِ﴾ (سورة الحديد/27)

(wa ja^alna fi qouloubi l-ladhina t-taba^ouhou ra'fatan wa rahmatan wa rahbaniyyatan ibtada^ouha ma katabnaha ^alayhim 'illa btigha'a ridwani l-Lah) sourate Al-Hadid 'ayah 27,

ce qui signifie: «Nous avons créé dans les cœurs de ceux qui l'ont suivi une bienveillance, une miséricorde et un monachisme qu'ils ont innové. Nous ne le leur avons pas ordonné, ils ne l'ont fait que par recherche de l'agrément de Allah».
Allah fait l'éloge des musulmans qui étaient sur la Loi de ^Iça ^alayhi s-salam parce qu'ils étaient des gens miséricordieux, et qu'ils avaient de la compassion, parce qu'ils ont innové ce monachisme, Ar-rahbaniyyah. Il s'agit de couper court aux désirs permis en plus du fait de délaisser les péchés. Ils en étaient arrivés au point de ne pas se marier, de délaisser les choses permises et délicieuses comme nourritures comme vêtements luxueux et se sont consacrés totalement à l'au-delà. Ils ont innové quelque chose que ^Iça ne leur a pas indiqué. Allah a fait leur éloge pour ce monachisme. Quant à la parole de Allah ta^ala, la suite de la 'ayah 27 de sourate Al-Hadid:

﴿فَمَا رَعَوْهَا حَقَّ رِعَايَتِهَا﴾ (سورة الحديد/تتمة الآية 27)

(fama ra^awha haqqa ri^ayatiha),

il ne s'agit pas d'un blâme à leurs sujets, ni à l'égard du monachisme qu'ils ont innové. Il ne s'agit pas d'un blâme de ces croyants véridiques mais c'en est un pour ceux qui sont venus après eux en les imitant dans cet abandon des plaisirs et des désirs tout en attribuant des associés à Allah. Ces derniers ont en effet adoré ^Iça ^alayhi s-salam ainsi que sa mère.