La commémoration du Mawlid
une bonne innovation


Le Mawlid est une bonne tradition et n'est pas concerné par l'extrémisme que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam nous a interdite par sa parole:

"لاَ تُطْرُونِي كَمَا أَطْرَتِ النَّصَارَى الْمَسِيحَ ٱبْنَ مَرْيَمَ"

«La toutrouni kama 'atrati n-nasara l-Maciha bna Maryam»

Le sens de ce Hadith est: «Ne m'accordez pas dans vos éloges un degré supérieur à mon degré tout comme les chrétiens ont élevé ^Iça au-dessus de son degré». Ces derniers l'avaient considéré comme étant un dieu créateur. Quant à notre organisation du Mawlid, elle ne constitue pas une élévation du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam au-dessus de son degré, mais il s'agit d'un remerciement de Allah pour la naissance du Messager.
Ainsi, la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam «La toutrouni» ne veut pas dire ne faites pas mon éloge dans l'absolu. La vérité est de dire que ce qui est une outrance est interdit, mais ce qui n'est pas une n'est pas défendu. Sinon, comment le Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam aurait autorisé à son oncle Al-^Abbas, que Allah l'agrée, de faire son éloge ?! Il invoqua même en sa faveur en guise de remerciement pour son acte ! Il a en effet été confirmé selon une chaîne de transmission Haçan, dans ce qu'a rapporté 'Ibnou Hajar dans « Al-'Amali» que Al-^Abbas, l'oncle du Messager, que Allah l'agrée, a dit:

"يَا رَسُولَ اللهِ إِنِّي ٱمْتَدَحْتُكَ بِأَبْيَاتٍ"

«Ya Raçoula l-Lahi 'inni mtadahtouka bi 'abyatin»

Ce qui signifie: «O Messager de Allah, j'ai certes composé ton éloge en vers de poésie». Le Messager salla l-Lahou ^alayhi wa sallam lui déclara alors:

"قُلْهَا لا يَفْضُضِ اللهُ فاكَ"

«qoulha la yafdoudi l-Lahou faka»

ce qui signifie: «Récites-les, que Dieu fasse que tu ne perdes jamais tes dents», et il en fut ainsi, tout comme l'a dit Al-^Abbas parce qu'il fit l'éloge du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam en lui disant:

"وَأَنْتَ لَمَّا وُلِدْتَ أَشْرَقَتِ الأَرْضُ وَضَاءَتْ بِنُورِكَ الأُفُقُ"

«wa 'anta lamma woulidta 'achraqati l-'ardou wa da'at bi nourika l-'oufouqou»

Ce qui signifie: «Quand tu es né, la terre s'éblouit et l'horizon s'illumina».