La commémoration du Mawlid
une bonne innovation


Le Mawlid est une bonne sounnah et nous ne prétendons pas qu'en raison que le Messager ne l'ait pas accompli nous ne le faisons pas, en prétextant trouver un argument dans la parole de Allah ta^ala:

"وَمَا ءَاتَاكُمُ الرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَهَاكُمْ عَنْهُ فَٱنْتَهُوا"

«wa ma 'atakoumou r-Raçoulou fa khoudhouhou wa ma nahakoum ^anhou fa ntahou»

ce qui signifie: «Ce que vous a apporté le Messager alors prenez-le et ce qu'Il vous a défendu alors abstenez vous-en».
En effet, ce n'est pas parce que le Messager n'a pas ordonnée d'accomplir une chose et n'a pas interdite de la faire, qu'elle est forcément interdite. Le Messager par exemple ne nous a pas ordonné de mettre les points sur le Mous-haf et ne nous l'a pas interdit, il ne s'agit donc pas là de quelque chose d'interdit! Le Mawlid du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam entre également dans le même cas, et il en est de même pour tout acte que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam n'a ni ordonné ni défendu d'effectuer et qui est conforme à la religion. Il ne s'agit pas de quelque chose d'interdit en raison de sa conformité avec la religion.
En résumé, ce n'est pas pour tout sujet de la religion qu'il nous est parvenu un texte clair dans le Qour'an ou le Hadith. S'il n'y a pas de texte explicite, alors les savants de la communauté les Moujtahid, ceux qui ont connaissance du Hadith, peuvent déduirent des éléments conformes à la religion, comme l'a dit le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam:

"مَنْ سَنَّ فِي الإِسْلامِ سُنَّةً حَسَنَةً فَلَهُ أَجْرُهَا"

«Man sanna fi l-'islami sounnatan haçanah fa lahou 'ajrouha»

ce qui signifie: «Celui qui instaure dans l'Islam une bonne tradition il en aura la récompense». On déduit de ce Hadith que Allah tabaraka wa ta^ala a autorisé aux musulmans d'innover dans la religion ce qui ne contredit pas le Qour'an et le Hadith, et c'est ce qui s'appelle la bonne sounnah.