La croyance
des prédécesseurs - as-Salaf
et des successeurs - al-Khalaf


L'exégèse de Sa parole ta^ala

﴿فَثَمَّ وَجْهُ الله﴾

(fathamma wajhou l-Lah)

Allah ta^ala dit :

﴿وَللهِ الْمَشْرِقُ وَالْمَغْرِبُ فَأَيْنَمَا تُوَلُّوا فَثَمَّ وَجْهُ الله﴾ 1

(wa lil-Lahi l-machriqou wa l-maghribou fa'aynama touwallou
fathamma wajhou l-Lah
)

La signification est la suivante : où que vous vous orientez dans la prière surérogatoire, pendant le voyage, là est la qiblah de Allah, c'est-à-dire: cette direction selon laquelle vous vous orientez est une direction valable pour la prière. Ainsi, al-wajh ici n'est pas l'organe.
Le jugement de celui qui croit que Allah a un organe, c'est de le déclarer mécréant parce que s'Il avait un organe, Il nous serait semblable et il Lui serait possible ce qui nous est possible à nous comme anéantissement.
Il arrive que par al-wajh, il soit visé l'objectif par lequel on recherche l'agrément de Allah ta^ala, comme si une personne dit: «J'ai fait telle et telle chose li-wajhi l-Lah», cela signifie: «J'ai fait telle et telle chose pour me conformer à l'ordre de Allah ta^ala».
Il est interdit de dire, comme cela s'est répandu parmi les ignorants: ('iftahi n-nafidhah linara wajha l-Lah) c'est-à-dire (ouvre la fenêtre pour que l'on puisse voir wajha l-Lah) car Allah ta^ala a dit à Mouça :

﴿لَنْ تَرَانِي﴾ 2

(lan tarani)

ce qui signifie: «Tu ne Me verras pas», même si celui qui l'a dit ne visait pas la vision de Allah, cette parole est interdite.
---------------------
1-[sourat Al-Baqarah /115] ce qui signifie: "A Allah appartiennent le levant et le couchant. Où que vous vous dirigez, il y a wajhou l-Lah".
2 [sourat Al-'A^raf /143]