La croyance
des prédécesseurs - as-Salaf
et des successeurs - al-Khalaf


La signification des deux témoignages

La signification du témoignage qu'il n'est de dieu que Allah est globalement : je reconnais par ma langue et je crois par mon cœur que le seul Qui mérite vraiment l'adoration, c'est Allah ta^ala.
La signification du témoignage que Mouhammad est le Messager de Allah est: je reconnais par ma langue et je crois par mon cœur que notre maître Mouhammad est le messager de Allah à tous les humains et les jinn, qu'il est véridique en tout ce qu'il a transmis de la part de Allah ta^ala pour qu'ils croient en sa Loi (chari^ah) et le suivent.
Ce qui est visé par les deux témoignages est de nier la divinité à tout autre que Allah, de la confirmer à Allah, et ce, en reconnaissant et en croyant au message de notre maître Mouhammad.
Allah ta^ala dit:

﴿وَمَنْ لَمْ يُؤْمِنْ بِاللهِ وَرَسُولِهِ فَإِنَّا أَعْتَدْنَا لِلْكَافِرِينَ سَعِيرًا﴾1

(wa man lam you'min bil-Lahi wa raçoulihi fa'inna 'a^tadna li l-kafirina sa^ira)
ce qui signifie: «Celui donc qui ne croit pas en Allah et en Son Messager, certes Nous avons préparé pour les mécréants l'enfer».
Cette 'ayah est claire pour juger mécréant celui qui ne croit pas en Mouhammad. Celui qui conteste à ce sujet contredit le Qour'an et celui qui contredit le Qour'an est devenu mécréant.
Les savants de l'Islam ont été en outre unanimes à juger mécréant celui qui adopte autre que l'Islam pour religion, et ils ont été unanimes à juger mécréant celui qui ne le juge pas mécréant, qui a douté sur son statu de mécréant, ou qui ne s'est pas prononcé, comme s'il dit : moi, je ne dis pas qu'il est mécréant ni qu'il n'est pas mécréant.
Saches également avec certitude que la foi et l'Islam ne sont pas valables et les bonnes œuvres ne sont pas acceptées sans les deux témoignages avec l'expression:
('Ach-hadou 'an la 'ilaha 'il-la l-Lah, wa 'ach-hadou 'anna Mouhammadan raçoulou l-Lah)
«Je témoigne qu'il n'est de dieu que Allah et je témoigne que Mouhammad est le Messager de Allah», ou ce qui a la même signification, même dans autre que la langue arabe. Il suffit pour la validité de l'Islam de les prononcer une fois dans la vie et il reste un devoir de les prononcer dans chaque prière pour la validité de la prière, ceci concernant celui qui n'était pas musulman et qui a eu l'intention d'entrer en Islam.
Quant à celui qui a grandi sur la religion de l'Islam et qui croyait fermement à la signification des deux témoignages, il n'est pas une condition pour lui de les prononcer: il est musulman même s'il ne les prononce pas.
Le Prophète a par ailleurs dit:

(قَالَ اللهُ تَعَالَى: وَمَا تَقَرَّبَ إِلَيَّ عَبْدِي بِشَيْءٍ أَحَبَّ إِلَيَّ ممّا افْتَرَضْتُ عَلَيْهِ)

(qala l-Lahou ta^ala: wa ma taqarraba 'ilayya ^abdi bichay'in 'ahabba 'ilayya mimma f-taradtou ^alayh)

[hadith qoudsiyy rapporté par Al-Boukhariyy]
ce qui signifie: «Allah ta^ala dit: et Mon esclave ne se rapproche de Mon agrément par rien que Je n'agrée davantage que ce que Je lui rends obligatoire» et la meilleure et la première des obligations est la croyance en Allah et en Son Messager.

Et la croyance qu'il n'est de dieu que Allah seulement ne suffit pas s'il ne lui est pas jointe la croyance que Mouhammad est Son Messager.
Allah ta^ala dit:

﴿قُلْ أَطِيعُوا اللهَ وَالرَّسُولَ فَإِنْ تَوَلَّوْا فَإِنَّ اللهَ لاَ يُحِبُّ الْكَافِرِينَ﴾2

(qoul 'ati^ou l-Laha wa r-raçoula fa'in tawallaw fa'inna l-Laha la youhibbou l-kafirin)

ce qui signifie: «Dis: Obéissez à Allah et au Messager. S'ils se détournent, alors certes Allah n'agrée pas les mécréants», c'est-à-dire que Allah n'agrée pas ceux qui se détournent de la croyance en Allah et en le Messager, en raison de leur mécréance et ce qui est voulu par l'obéissance à Allah et à Son messager dans cette 'ayah c'est de croire en eux.
Ceci est donc une preuve que celui qui n'a pas cru en Allah et en Son Messager Mouhammad est mécréant et que Allah ta^ala ne l'agrée pas pour sa mécréance.
Celui donc qui dit que Allah aime les croyants et les mécréants parce qu'Il a créé la totalité du monde, il aura contredit le Qour'an; on lui répond: «Allah a créé la totalité du monde mais Il n'agrée pas tout le monde».
---------------------
1-[sourat Al-Fat-h / 13]
2-[sourat 'Ali ^Imran / 32]