La croyance
des prédécesseurs - as-Salaf
et des successeurs - al-Khalaf


La cause de la révélation de Sourat Al-'Ikhlass

Certains mécréants des fils de 'Isra'il ont dit au Messager : «Parle-nous des attributs de ton Seigneur!». Ils posaient leur question pour manifester leur orgueil et non par soif de connaissance ou par volonté d'être guidés. Allah a révélé alors Sourat Al-'Ikhlas:
Sa parole ta^ala

﴿قُلْ هُوَ اللهُ أَحَد﴾

(qoul houwa l-Lahou 'ahad)

ce qui signifie: «Dis: Lui, Allah est unique», signifie Celui Qui n'accepte ni la division ni la multiplicité et Qui n'a pas d'associé par son Être, ni par Ses attributs ni par Ses actes et personne n'a des attributs similaires aux Siens. Ainsi, Sa toute-puissance ta^ala est une toute-puissance unique par laquelle Il est tout-puissant sur toute chose et Sa science est une science unique par laquelle Il sait tout.
Sa parole ta^ala

﴿اللهُ الصَّمَد﴾

(Allahou s-samad)

ce qui signifie: «Allah est As-Samad», signifie Celui Dont toutes les créatures ont besoin, alors qu'Il n'a nul besoin, Lui, de tout ce qui existe. Et Il est Celui à Qui on s'en remet lors de la difficulté, quelle qu'elle soit. Et Il ne tire pas, par Ses créatures, de profit pour Lui-même et Il ne repousse pas par elles de nuisance.
Sa parole ta^ala

﴿لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَد﴾

(lam yalid wa lam youlad)

ce qui signifie: «Il n'est pas engendré et Il n'engendre pas», constitue une négation de la matérialité et de l'émanation à savoir la négation du fait qu'émane de Lui quelque chose ou qu'Il s'incarne dans quelque chose.
Quant à ce qui a été cité dans le livre Mawlidou l-^Arous que (Allah ta^ala aurait pris une poignée de la lumière de son visage (nourou wajhih) et qu'Il lui aurait dit «sois Mouhammad» et qu'elle serait devenue Mouhammad), ceci n'est qu'une chose absolument fausse attribuée mensongèrement à la religion de l'Islam. Et le jugement de celui qui croit que Mouhammad r serait une partie de Allah ta^ala, c'est de le déclarer mécréant catégoriquement. Il en est de même pour celui qui croit que ^Iça est une partie de Allah.
Quant à ce livre, il n'est pas l'œuvre de Ibnou l-Jawziyy, que Allah lui fasse miséricorde. Personne ne le lui a attribué sauf l'orientaliste Bruckelmann.
Sa parole ta^ala

﴿وَلَمْ يَكُنْ لَهُ كُفُواً أَحَد﴾

(wa lam yakoun lahou koufouwan 'ahad)

ce qui signifie: «Et Il n'a aucun équivalent», signifie qu'Il n'a pas d'équivalent d'aucune manière que ce soit.